La question




On est assis sur un lit, les pensées en bandoulière, fixant un horizon désintégré. La vie suit son cours et pourtant, on ne la suit plus. A force de se poser des questions, on est devenu LA question. On ne cherche plus à réfléchir, c’est comme si notre pensée s’était déconnectée du monde.

Un reste d’humanité…

…On ne sait plus qui on est.

Le temps s’écoule et, à force de marcher dans l’ombre de nos rêves, ces mêmes rêves nous ont rendus transparents. On ne survit que par automatisme, on ne s’interroge plus, on s’enterroge.

Que faire à présent ? Le passé n’existe plus, mais ses entailles brûlent notre futur.
Peur d’avancer, hantise de reculer…Dans le précipice de notre présent, on se bascule.

C’était comme si tout avait été dit ; inutile d’en rajouter, on remballe tout, « Coupez » !
L’inconsistance nous submerge tendrement, elle a appris comment nous étreindre.

Ça fait mal et ça fait du bien, on n’est rien et ça nous convient.

Et puis la raison s’accroche soudain. Ah, la ferme ! Pourquoi tu l’ouvres enfin ?!?
Les pensées fument dans un esprit consumé et la matière grise se met à nous chatouiller.

Tout est si …
Confus !!!!

Où aller à présent ? Que faire ?

Je ne sais pas. Personne ne sait. 

Et c’est justement ÇA, qui nous fait avancer.




-----------------------------
Texte : © Annajo Janisz
Photo : unsplash . com (Photos libres de droit)