Vientiane, Laos, 18h24, 37°C


Fournaise chatouille le creux des seins de ses gouttes huileuses. Lao Beer s'évapore dans le gosier. On tente de respirer.

On peut pas.

Alors on happe le ciel qui brûle, comme un mal soigne un moindre bien.

En face, la paillote hérissée de crêtes ananesques, où pointent les tétons gris d'un hybride banane-mangue, où rient jaune les micro citrons verts.

Je déconnecte. Neurones ébouillantés.

AnnaJo Janisz

* Tous droits réservés *